Qui est à l’appareil ? Un escroc.

Il y a beaucoup de chances que vous ayez déjà été contacté par téléphone par un vendeur. Or, tous les vendeurs ne sont pas forcément animés par de bonnes intentions. En 2017, l’Inspection économique a reçu plus de 5.400 plaintes de consommateurs relatives à des télévendeurs frauduleux. Comment les identifier ? Voici quelques conseils :

  1. Un télévendeur a l’obligation de décliner son identité et celle de l’entreprise pour laquelle il appelle au début de la conversation. Le consommateur doit être clairement informé de l’intention de vente de son interlocuteur.
  2. Un télévendeur est tenu de fournir toutes les informations relatives à l’offre. Les appels trompeurs concernent souvent des bons de réduction ou des colis d’essai et rarement les caractéristiques du produit, son prix, la durée d’un contrat éventuel.  En tant que consommateur, demandez donc tous les détails.
  3. Vérifiez si le télévendeur figure sur la liste noire du SPF Économie et du Centre Européen des  Consommateurs. Consultez cette liste ici.
  4. Ne partez pas du principe que quiconque ne figure pas sur la liste peut par définition être qualifié de ‘sûr’.
  5. Un télévendeur a l’obligation de vous envoyer une confirmation, par courriel ou par la poste. Cette confirmation doit contenir toutes les informations relatives à l’offre et à votre droit de renonciation à  l’achat.

N’hésitez pas à signaler chaque appel téléphonique suspect auprès du Centre Européen des Consommateurs.

A propos de AXA Belgium