L’assurance habitation protège-t-elle contre les catastrophes naturelles ?

Des grêlons qui cabossent la carrosserie de votre voiture, un arbre qui se retrouve couché sur votre toit suite à une tornade, des trombes d’eau qui provoquent des inondations. Des situations qui peuvent, hélas, vous sembler familières.

Heureusement, votre assurance habitation couvre plus que les dommages matériels causés par un incendie ou un risque apparenté. Le champ d’application de l’assurance habitation n’a cessé de s’élargir au fil des ans ; des risques comme la tempête, la grêle et les catastrophes naturelles sont à présent aussi couverts. C’est pourquoi nous parlons aujourd’hui de plus en plus d’« assurance habitation » plutôt que d’« assurance incendie ».

Pour certaines garanties, comme les catastrophes naturelles, le législateur impose d’ailleurs qu’elles fassent partie des couvertures de base de toute assurance habitation.

Si la souscription d’une assurance habitation n’est pas obligatoire en soi, les conséquences d’un sinistre sont souvent non négligeables. Dans de tels cas, l’intervention de l’assureur est plus que la bienvenue.

Qu’entend-on par « catastrophes naturelles » dans le cadre de l’assurance habitation ?

Les dommages résultant directement ou indirectement :

  • d’inondations (causées par exemple par des ruptures de digue, des raz-de-marée, etc.)

  • de tremblements de terre d’origine naturelle

  • de glissements ou affaissements de terrain

  • d’un débordement ou refoulement d’égouts publics

Il importe de toujours bien vous renseigner auprès de votre courtier. Il ou elle vous informera des couvertures de base et des éventuelles exclusions et exceptions et pourra vous conseiller concernant la souscription de garanties complémentaires.
 

À la recherche d’une assurance habitation ?
Faites une simulation de prix et souscrivez votre assurance en ligne.
Vous pouvez toujours compter sur les conseils de votre courtier.
Découvrez notre assurance habitation

A propos de AXA Belgium